Compte rendu de l’atelier « sauvegarde » du 24 février 2022

Le sujet des sauvegardes a déjà été abordé plusieurs fois dans nos ateliers et sur ce blog. Ce compte rendu emprunte donc plusieurs éléments de comptes rendus précédents.

Nous nous sommes réunis jeudi 24 février 2022 à la Rotonde pour parler sauvegardes.

Le support de la présentation est disponible ici en version PDF, ici en version Libre Office Impress.

Nous avons vu que le sujet des sauvegardes est complexe et qu’il n’y a pas une solution miracle. Les solutions sont diverses et chacun doit mettre en place ses « procédures » selon ses besoins et ses usages.

Les sauvegardes sont très importantes, que ce soit pour une entreprise ou pour ses données personnelles.

La source

La première chose à faire est de lister les données à sauvegarder. Il s’agira ensuite de les localiser : les fichiers photos peuvent être sur l’ordinateur, sur un smartphone ou dans un service « cloud ». Mes contacts sont-ils dans mon téléphone ou synchronisés avec un service en ligne ? Autant de bonnes questions à se poser.

Nous avons vu également qu’il peut être utile à cette occasion de faire du rangement dans son ordi. Regrouper tous ses fichiers personnels dans un dossier « Mes documents » et ses photos dans un dossier unique « Photos » facilitera les sauvegardes.

Pour les données localisées il s’agira en gros de faire un copier/coller vers la destination alors que pour les données en ligne il sera nécessaire de procéder à un export des données.

La destination

Nous avons passé en revue les différents types de sauvegarde (manuelle/automatisée, totale/différentielle, …) ainsi que les support possibles et leur fiabilité. Un DVD pas plus qu’un disque dur externe ne sont éternels.

Nous avons évoqué les logiciels de sauvegarde. Et aussi la solution « cloud » qui fournit un confort d’utilisation puisqu’une fois mise en place, il n’y a plus besoin de se soucier des sauvegardes parce qu’elles sont faites en permanence à la moindre modification.

Nous avons pris un peu de temps pour regarder en détail comment fonctionne le service de cloud Dropbox. Et je renvoie au compte rendu détaillé d’un autre atelier sur ce sujet : vous pouvez le consulter ici sur ici blog.

À noter que les versions gratuites des services de cloud ont tendance à diminuer en volume de stockage : 2 Go pour Dropbox par exemple, 15 Go pour Google Drive, 5 Go pour Icloud de Apple.

Nous avons insisté sur le fait que chacun doit trouver la solution qui lui correspond le mieux, celle avec laquelle il se sent le plus en maitrise.

Et on a conclu en regardant notre serveur Discord et plus particulièrement l’espace dédié à notre atelier sauvegarde : d’autres liens y figurent, comme celui sur les alternatives à Google Photos.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.