Premier troquet numérique post forum des associations

Dans un article précédent, on a raconté qu’on avait vu du monde au forum : des anciens, des nouveaux qui ont envie aussi de progresser dans le domaine du numérique.

Mercredi donc, nous avons fait amplement connaissance avec deux nouveaux adhérents. La météo était plus que propice, on s’est donc installé dans la cour et on a discuté à bâtons rompus de notre assoc, de notre façon de travailler, de Google et autres GAFAM, de transfert des photos depuis un smartphone, et de mots de passe bien sûr, c’est un sujet inépuisable.

Deux autres personnes ont rejoint l’association et ont participé à la discussion.

Pendant ce temps-là, notre ami Rémy a aidé Anne qui avait des problèmes de connexion à son imprimante.

On a aussi abordé les nouvelles contraintes que nous impose l’épidémie de Covid. Même si on n’a pas encore tout peaufiné, ce qui est sûr, c’est que le nombre de places pour chaque atelier sera sévèrement limité, en fonction de la taille de la salle. Ça tournera sans doute autour de 5.

On va faire place nette dans la salle, enlever nos ordis et les remiser, car c’est très difficile de nettoyer complètement un clavier.

Les adhérents seront incités à amener leur ordi personnel, ce qui ne changera pas beaucoup. Pour ceux qui ne peuvent pas, on en fournira un, et le clavier sera désinfecté puis mis en « quarantaine ». On a suffisamment de stock.

Sans compter le masque obligatoire, le gel à l’entrée et à la sortie, et un nettoyage sur les chaises, tables, poignées de porte, etc.

On voudrait aussi essayer de tenir des ateliers en vidéo. Pour qu’ils soient accessibles par tout le monde sans exception, on va tester des outils le plus simple possible. L’idéal serait une page du site, avec un simple bouton pour se connecter. ET pour l’interactivité, un « chat » aussi simple qu’un envoi de sms, voire un numéro de téléphone pour être en direct tous ensemble.

Voilà en gros ce qu’on s’est dit mercredi. On vous demande encore un peu de patience avant de démarrer les premiers ateliers. On y travaille.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *