Compte rendu atelier découverte de Linux/Ubuntu du 6 février 2020

Ce matin mon propos était de montrer qu’un ordinateur qui tourne sous Linux est un soulagement : c’est simple et rapide.

Je voulais montrer qu’on peut l’utiliser quasiment comme une tablette : des programmes qui s’installent et se désinstallent facilement, avec une interface réduite au minimum, un bureau clair et toutes les fonctions facilement accessibles.

Nous pouvons au niveau de l’association nous occuper des aspects techniques, de l’installation, mais l’objectif était que l’utilisateur se sente à l’aise dans son usage, niveau grand débutant : il suffit d’apprendre les bases et se libérer 🙂

On a pu également évoquer le débat de fond du libre, la joie d’évoluer dans un environnement dépouillé et sans sollicitations commerciales récurrentes, notamment des anti virus devenus inutiles. Nous avons rappelé que Linux n’est pas un truc de geeks qui bidouillent, la plupart des serveurs qui font marcher internet sur la planète sont sous Linux. C’est professionnel, c’est puissant, c’est du sérieux. 💪

Pour d’éventuels camarades libristes de passage, j’ai donc purgé tous les grands classiques de ce type de présentation : historique GNU/Linux, hommage à Linus et Richard, procédures d’install, la ligne de commande…

Par exemple on a évoqué les distributions, mais dans l’esprit « faisons simple », on choisit arbitrairement Ubuntu pour tous partir sur la même.

L’idée était :

  • discuter des intérêts à basculer
    • techniques : performances, simplicité
    • éthiques : libre, transparent, non commercial (et gratuit…)
  • comprendre le bilan à faire avant la bascule (usages, sauvegardes)
  • initier à l’utilisation de l’interface graphique
    • montrer comment on cherche et on installe des programmes
    • montrer comment on accède aux paramètres
    • montrer la compatibilité (test installation de l’imprimante de l’atelier, utilisation impression et numérisation)

Pour qui serait intéressé, on a surtout vu qu’on peut tester avant de basculer. Avec une clé USB bootable qui permet de démarrer ce système sans rien installer, mais aussi ce qui me semble le plus simple, emprunter une semaine ou deux un des vieux portables de l’asso sur lesquels on a installé la dernière version d’Ubuntu (la version de Linux qu’on a a arbitrairement choisi) qui ont retrouvé une deuxième jeunesse, pour tester à la maison.

Ensuite si on souhaite faire le grand pas, nous nous occuperons de l’installation et de la configuration de base. L’association et le groupe sera là pour les petits tracas.

On s’est concentré sur une approche débutant, mais pour ceux qui voudraient aborder une utilisation plus poussée, plus « barbue », c’est évidemment aussi possible.

Nous avons finalement parlé de l’achat de PC sous Linux. C’est assez compliqué parce que les grands magasins ne vendent que des PC sous Windows où du Apple (Mac). Nous avons regardé les sites spécialisés dans les ordinateurs d’occasion qui ont de très belles offres, économiques et écologiques, avec en plus une pré-installation Linux. Par exemple sur Trade Discount, lien non sponsorisé 😉

J’espère que nous aurons l’occasion de mettre en pratique. J’ai croisé un adhérent qui n’a pas pu venir et qui est intéressé, on peut refaire l’atelier.

Je joins le support de cours en version PDF ou Diaporama Impress, en l’état, à compléter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *